Handimat

Un conteneur de 60 m³ de matériel paramédical pour le Sénégal

By 8 mars 2018 No Comments
Mercredi, au Poirier, l’équipe dommartinoise de l’association Handimat expédiait un conteneur chargé de matériel vers le Sénégal, en présence de trois représentants du consulat général du Sénégal de Lyon : le consul général Alioune Diop, le vice-consul Ibrahima Modji et le conseiller Samba Mangane. Rencontre avec Bernard Dujardin, fondateur de l’association Handimat.
Qu’expédiez-vous et pour quel usage ?
« Nous avons rempli un conteneur de 60 m3 , de 20 tonnes de matériel paramédical : lits médicalisés, fauteuils, déambulateurs, cannes canadiennes, pour l’association sénégalaise d’aide et de soutien aux personnes âgées (Asapa). Conteneur qui quittera Marseille, sur l’Atlantic Discovery , lundi 26 février et arrivera à Dakar, dimanche 4 mars. Son contenu sera réparti dans cinq ou six structures (hôpitaux, Ehpad, centres de rééducation). »
Qu’est-ce qu’Handimat ?
« Une association caritative créée en 1979. Notre association compte une centaine de membres, répartis dans la Métropole et le Département. Mais l’équipe en charge des collectes de matériel se compose de cinq Dommartinois, dont moi-même. Nous avons été aidés par la mairie de Dommartin, qui a mis à notre disposition des locaux, sur le site de la ferme du Prost, avant que ce dernier ne soit réaménagé. La mise à disposition de nouveaux locaux par Hervé de La Tessonnière, nous a permis de poursuivre le stockage de nos collectes. »
Quelles actions conduit-elle ?
« Handimat collecte en région lyonnaise du matériel d’aide à la vie destiné aux handicapés et aux personnes à mobilité réduite. Ce matériel est nettoyé et remis en état pour être réutilisable et distribué. Le soutien aux personnes et associations, en mettant à disposition, après étude, ses moyens, tant financiers que techniques, pour développer, totalement ou en partie, un projet ou une manifestation destinés à améliorer la vie des personnes handicapées ou à mobilité réduite. L’organisation, tous les deux ans, du Salon Handica, à Eurexpo.
Mais aussi, des actions de formation, à destination de l’Afrique et du Moyen Orient. Actuellement, nous conduisons un projet d’école de formation d’orthoprothésiste, à Beyrouth. »
De notre correspondant local, Gérard Urbin

Leave a Reply